Le régime fiscal de la Location meublée non professionnelle (LMNP)

Les loueurs en meublé non professionnels (LMNP) peuvent bénéficier de deux types d’avantages fiscaux. Retrouvez ici quelques explications sur ces dispositions : le régime forfaitaire et le régime réel.


Vous êtes un loueur dit « LMNP » dès lors que vous louez un ou plusieurs logements en meublé, que les revenus que vous tirez de ces locations sont imposés dans la catégorie dite « BIC » (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et que ces revenus sont soit inférieurs à 23 000 € par an soit inférieurs à la moitié de vos revenus globaux annuels. Vous disposez alors de deux options pour diminuer votre facture fiscale, détaillées ci-dessous.

Le régime forfaitaire

Aussi appelé micro-BIC, ce régime s’applique dès lors que vos recettes annuelles sont inférieures ou égales à 32 900 €. Un abattement de 50% est alors appliqué automatiquement sur ces recettes. Mais vous ne pouvez pas créer de déficit. Ce régime est donc intéressant dès lors que le montant de vos charges est inférieur à la moitié de vos recettes.

Le régime réel

Au-delà du seuil des 32 900 €, vous répondez au régime réel. Vous pouvez alors déduire de vos recettes la totalité des charges afférentes aux biens meublés loués : les taxes, les travaux, les intérêts d’emprunt, les frais de gestion, les frais de syndic, ainsi que les amortissements qui peuvent être déduits des loyers. Ces déductions diminuent d’autant le montant de l’impôt qui n’est plus calculé que sur le reste des recettes.

Il faut savoir également que vous pouvez demander à bénéficier du régime réel auprès du fisc lorsque vos recettes sur l’année sont inférieures au fameux seuil des 32 900 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.